farine

farine [ farin ] n. f.
XIIe; lat. farina, de far, farris « blé »
1Poudre obtenue par la mouture de certaines graines de céréales et servant à l'alimentation. Farine de blé, de maïs ( maïzena) , de seigle, de riz. Farine lactée, pour les bouillies des bébés.
2Absolt La farine de froment. Fabrication de la farine. meunerie, minoterie, moulin; mouture. Séparer le son de la farine. bluter. Tamiser la farine. Fleur de farine. Faire une pâte avec la farine ( pain, pâtisserie) . Lier une sauce avec un peu de farine. Rouler un poisson dans la farine. fariner. Couvert de farine. enfariné.
Loc. (lat. ejusdem farinæ) De la même farine : se dit de choses ou de personnes de même nature qui ne valent pas mieux l'une que l'autre (cf. À mettre dans le même sac; les deux font la paire). Des escrocs de la même farine. Fam. Rouler qqn dans la farine, le tromper. Il s'est fait rouler dans la farine.
3Poudre résultant du broyage de certaines graines ou plantes (fèves, pois, soja). farineux. Farine de manioc ( cassave) , de pomme de terre ( fécule) , de l'arbre à pain ( sagou) . Farine de lin, de moutarde. « Vous préparerez un cataplasme de farine de moutarde, afin d'appliquer des sinapismes aux pieds de monsieur » (Balzac).
Poudre obtenue par broyage de substances animales. Farine d'os, de poisson. Farines animales, destinées à l'alimentation des animaux d'élevage.

farine nom féminin (latin farina) Produit pulvérulent provenant de la mouture des grains de blé et d'autres céréales ou de certaines légumineuses. Chimie et Travaux publics Synonyme de filler. Matériaux Dans la constitution des bétons, granulat dont la plus grande dimension est inférieure à 0,1 mm. ● farine (expressions) nom féminin (latin farina) Familier. De la même farine, se dit de personnes ou de choses qui ont les mêmes défauts (parfois en latin ejusdem farinae). Rouler quelqu'un dans la farine, le tromper, le duper. Folle farine, farine extrêmement fine et légère qui vole dans l'atmosphère des meuneries. Farine de bois, poudre extrêmement fine obtenue par le broyage de la sciure de bois en usine. Farine fossile, nom usuel donné à une substance formée de débris siliceux de diatomées et que l'on exploite sous le nom de tripoli. Farine animale, substance pulvérulente obtenue par traitement et broyage de certains produits d'origine animale et qui peut être utilisée dans l'alimentation des animaux ou pour la fabrication d'aliments destinés aux animaux. (On distingue les farines de viande, les farines d'os, les farines de viande osseuse et les farines de volailles, souvent désignées globalement sous l'appellation de farines carnées, provenant de déchets d'abattoirs ou de boucherie ; les farines de poissons, provenant des déchets de conserveries ; et les farines de plumes, provenant de plumes de volailles.) ● farine (synonymes) nom féminin (latin farina)
Synonymes :
- Chimie et Travaux publics. filler

farine
n. f.
d1./d Poudre résultant du broyage de graines de céréales ou de divers autres végétaux. Farine de blé, de maïs. Farine de manioc. Farine de moutarde.
d2./d Spécial. Farine de froment. Un sac de farine.
Fig., péjor. De la même farine: du même acabit.
d3./d Poudre obtenue en broyant une substance animale. Farine de poisson.

⇒FARINE, subst. fém.
A.— ALIMENTATION
1. Poudre fine provenant de la mouture des graines de céréales. Farine de blé (noir), de froment, de seigle, d'orge. Les substances (...) avaient (...) été dénaturées (...); le pain, ce pain de l'Eucharistie qui doit être pétri avec la fine fleur des froments, pas de la farine de haricots, de la potasse et de la terre de pipe! (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 289).
Absol. Produit de la mouture du blé. Le lapin était sur la table, dans une sauce blonde épaissie de farine (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 132) :
... il [le blé] pousse ses épis et mûrit en s'abreuvant de rayons. On le coupe, on le lie, on l'emporte. Il bruit en chemin couché sur le char comme debout au vent. On le bat, il ruisselle en cascade compacte. Et puis on le charge de nouveau, on le jette sous la meule, car il faut qu'il soit broyé pour rendre sa farine; on le blute : il faut que sa fine fleur se dépose; on le pétrit avec son levain : il faut qu'il fermente et se dilate.
PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 250.
Expr. fam. fig. souvent péj. (Gens) de même farine. (Gens) d'une même catégorie. Ces Malorthy du Boulonnais qui sont une dynastie de meuniers et de minotiers, tous gens de même farine (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 59). Rouler dans la farine. Tromper (cf. DELVAU, 1866, p. 347).
2. P. anal.
a) Poudre résultant de la mouture de différentes graines ou plantes. Farine de manioc, de pois, de pommes de terre. (Quasi-)synon. fécule.
b) Poudre obtenue à partir d'os, de viande, de poisson desséchés et généralement destinée à l'alimentation du bétail. Les concentrés sont des mélanges dans lesquels il y a des grains, de la farine de viande, des tourteaux, du son (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p. 139). Petits poissons (...) qui servent uniquement à produire de la farine de poisson (BOYER, Pêches mar., 1967, p. 97).
B.— P. ext.
1. MINÉRALOGIE
a) Farine fossile
Calcaire pulvérulent. Synon. calcaire farineux, fleur de chaux naturelle (cf. Lar. 19e, PLAIS.-CAILL. 1958).
Argile réfractaire contenant des débris d'animaux. Othello, courbé sur une lentille de premier grossissement, cherchant des gaillonnelles et des gomphonèmes [espèces d'algues] dans la farine fossile des chinois? (HUGO, Rhin, 1842, p. 235).
b) Farine fossile siliceuse. Synon. de tripoli (Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.).
2. PHARM. Farine de lin, de moutarde. Poudre résultant de la mouture des graines de lin, de moutarde, utilisée en cataplasme. L'odeur piquante de la farine de moutarde emplit la pièce. Sous les linges brûlants, sa poitrine se souleva plus librement, puis une sueur ruisselante couvrit sa face (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 342).
3. Domaine du spectacle. Poudre blanche dont on se couvre le visage, notamment pour se maquiller. Il triomphait dans les rôles où l'acteur doit paraître la figure blanchie avec de la farine et recevoir ou donner un nombre infini de coups de bâton (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 142).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1160 (Eneas, 1041 ds T.-L.). Du lat. class. farina « farine ». Fréq. abs. littér. :513. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 752, b) 817; XXe s. : a) 784, b) 629.
DÉR. 1. Farinacé, ée, adj., bot. Qui a l'aspect, la nature de la farine (attesté ds Ac. 1835-1932). ,,Qui est de la nature de la farine ou qui en a seulement l'aspect`` (CARRIÈRE, Encyclop. hortic., 1862, p. 210). []. Ds Ac. 1835-1932. 1res attest. 1798 (RICHARD, Dict. de botan. de Bulliard), 1806 (J. CAPURON, Nouv. dict. de méd., de chir., Paris); de farine, suff. -acé, cf. b. lat. farinaceus « fait avec de la farine ». 2. Fariner, verbe. a) Art culin. Qqn farine qqc. Saupoudrer de farine. Faire mariner les chairs pendant trente minutes avec huile, jus de citron, sel, poivre et persil haché. Les égoutter, les fariner (Gdes heures cuis. fr., P. Montagné, 1948, p. 188). b) Peint. Qqc. farine. Perdre son brillant, devenir poudreux en surface. L'emploi de teintes concentrées pour fabriquer une peinture foncée est coûteux et augmente la charge de peinture, qui risque de fariner (BONNEL-TASSAN 1966, p. 141). [], (il) farine []. 1res attest. a) fin XVe s. « prendre l'aspect de la farine, de la poussière » fig. « être honteux » (G. CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 5, p. 289), b) 1542 « couvrir de farine » (DU PINET, Pline, XXX, 12 ds GDF. Compl.); de farine, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. — ROG. 1965, p. 67.

farine [faʀin] n. f.
ÉTYM. V. 1170; lat. farina, rac. far « blé ».
1 (Qualifié). Poudre obtenue par mouture (de certaines graines de céréales) et servant à l'alimentation. l'élément Aleur(o)-. || Farine de blé dur, de blé tendre, de seigle, de maïs, d'avoine (cit. 1), d'orge, de riz, de sarrasin. || Farines diététiques pour bouillies de bébés ( Crème).
1 La farine est constituée par la substance de l'amande du grain, séparée des parties corticales qui forment les sons ou issues. Les farines les plus communes sont celles des céréales et des légumineuses.
Omnium agricole, art. Farine.
2 (Emploi absolu). La farine de froment, mouture de l'amande du blé. || Fabrication de la farine. Meunerie, minoterie, moulin. || Séparer le son de la farine. Mouture (cit. 1); broyage. || Tamisage de la boulange (produit du broyage) en vue de séparer les farines et les gruaux des fragments d'écorce. Blutage. || Farine fleur ou fleur de farine : farine blanche de broyage. || Transformation des semoules et gruaux (produits du broyage) en farine. Convertissage, convertisseur. || Farine blanche de convertissage. Gruau (farine de gruau). || Farine bise de broyage et de convertissage. Bisaille. || Farine seconde, farine grossière provenant du convertissage des semoules. Grésillon. || Déchets du blé après extraction de la farine. Issue (remoulage, recoupette ou repasse, son). || Taux d'extraction de la farine : quantité de farine panifiable fournie par 100 kilos de blé (soit en moyenne 75 kilos de farine). || Sac de farine. || Bonne farine, riche en gluten. || Délayer la farine dans l'eau. || Pétrir la farine dans le pétrin. Pâte. || Faire une pâte avec de la farine. Boulangère, pain, pâtisserie. || La pâte donne environ 132 kilos de pain pour 100 kilos de farine. || Farine employée pour lier les sauces, saupoudrer les poissons à frire, faire des gâteaux. || Acheter un paquet de farine. || Farine tamisée.Coffre à farine. Huche.Vers ( Ténébrion) qui se mettent dans la farine. || Couvert de farine. Enfariné.
2 (…) la chambre de la meule était vide (…). Pas un sac, pas un grain de blé; pas la moindre farine aux murs ni sur les toiles d'araignées (…) On ne sentait pas même cette bonne odeur chaude de froment écrasé qui embaume dans les moulins (…)
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Secret de maître Cornille ».
3 (…) on a fait croire au public que le pain blanc est supérieur au brun. La farine a été blutée de façon de plus en plus complète et privée ainsi de ses principes les plus utiles. Mais elle se conserve mieux, et le pain se fait plus facilement.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, p. 28.
4 Elle faisait de bons gâteaux pour Noël. Nous restions autour de la table pour voir la pâte sous le rouleau. Dans une terrine, des œufs nageaient entre des rives de farine et de sucre. Tous, nous voulions battre ce mélange (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 274.
Farine lactée : préparation de farine additionnée de lait et de sucre, destinée à l'alimentation des tout jeunes enfants.
4.1 Ma femme me parle de Clovis qui dort dans la chambre voisine et de la difficulté de trouver pour lui des farines lactées.
M. Aymé, le Passe-muraille, p. 119.
3 (1690). Poudre résultant du broyage (de certaines graines ou plantes, autres que les céréales : fèves, pois, soja…). || Farines alimentaires provenant du manioc ( Cassave), de la pomme de terre ( Fécule), de l'arbre à pain ( Sagou), de certains orchis ( Salep). || Farine de chènevis. || Farine de haricots.Farine de graine de lin, de moutarde utilisée en pharmacie comme cataplasme (cit. 1).
5 Vous préparerez un cataplasme de farine de moutarde, afin d'appliquer des sinapismes aux pieds de monsieur.
Balzac, Ursule Mirouët, Pl., t. III, p. 406.
5.1 L'ingénieur établit une presse afin d'extraire le suc mucilagineux mêlé à la fécule, et il obtint une notable quantité de farine qui, sous la main de Nab, se transforma en gâteaux et en puddings. Ce n'était pas encore le vrai pain de froment, mais on y touchait presque.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 423.
tableau Noms de remèdes.
Poudre d'une substance animale (os, etc., poissons séchés). || Les farines de viande, d'os, de poisson servent à la nourriture de bétail. || Farine d'os, constituée par des os réduits en poudre.
(1865). Par anal. Poudre blanche mise sur le visage. || Un clown au visage couvert de farine ( Enfariné).
4 Loc. fig. De la même farine, se dit par dénigrement de choses ou de personnes de même nature qui ne valent pas mieux l'une que l'autre (→ Ejusdem farinae). || Des escrocs, des menteurs de la même farine. || « Un tas d'autres trucmuches (cit. 2) de la même farine. »
6 (…) ou ton froc jeté aux orties, ou quelque mémorable imposture, ou autre chose de pareille farine, me fourniraient arguments assez suffisants pour t'imprimer sur le front une marque qu'aisément tu ne pourrais effacer.
Ronsard, Œuvres en prose, Réponse aux injures et calomnies…
7 (…) les raisons et les expériences des prétendues découvertes de notre siècle, touchant la circulation du sang, et autres opinions de même farine.
Molière, le Malade imaginaire, II, 5.
8 Toutes les religions à « petit Jésus », catholiques, protestantes ou juives, dans le même sac ! Je les fous toutes au pas ! que ce soit pour le mettre en croix ou le faire avaler en hosties, même farine ! même imposture ! racontars ! escroquerie !
Céline, Rigodon, p. 73.
Moitié son, moitié farine, se dit d'une chose qui présente à la fois de bons et de mauvais côtés.
Loc. fam. Rouler qqn dans la farine (jeu de mots sur rouler [I., 3. et I., 7.]), le tromper. || Il s'est fait rouler dans la farine.
9 Tu as peut-être jusqu'ici traité avec de vieux messieurs tatillons, qu'il fallait longtemps rouler dans la farine.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XXIV, p. 232.
5 Sc. || Farine fossile. a Calcaire pulvérulent, « farineux ».
b Argile contenant des débris animaux.
DÉR. Farinage, fariner, farinet, farinier. — V. Farinade.
COMP. Enfariner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Farine — La farine est une poudre obtenue en broyant et en moulant des céréales. La farine issue de céréales contenant du gluten, comme le blé, est l un des principaux éléments de l alimentation de certains peuples du monde. Elle est à la base de la… …   Wikipédia en Français

  • farine — FARINE. s. f. Grain moulu, reduit en poudre. Farine de froment, de segle, d orge, de feves. farine blutée. fleur de farine. grosse farine. un moulin qui fait de belle farine. On appelle prov. & fig. Gens de mesme farine, Des gens qui sont sujets… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • farine — Farine, Farina. Farine d orge seichée au feu et fritte, Polenta. La pure farine de gros froment, Simila, Similago. Farine d avoine, Farina auenacea. Farine de febves, Lomentum lomenti. Folle farine, Pollen vel Pollis pollinis, Farina volatica …   Thresor de la langue françoyse

  • fariné — fariné, ée (fa ri né, née) adj. Terme d atelier. Tableau fariné, tableau blafard dont les chairs semblent saupoudrées de farine …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Farine — Farine, Farines Surnom donné probablement à un meunier. La forme avec s final est portée en Roussillon …   Noms de famille

  • farine — (fa ri n ) s. f. 1°   Poudre blanche que l on obtient par la trituration des graines des céréales. •   Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille, S écria t il de loin au général des chats ; Je soupçonne dessous encor quelque machine ; Rien ne te …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FARINE — s. f. Grain moulu, réduit en poudre. Farine de froment, de seigle, d orge, de maïs, de fèves. Un cataplasme de farine de graine de lin. Mettre de la farine de moutarde dans un bain de pieds.   Il se dit absolument de La farine de blé, de froment …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FARINE — n. f. Grain moulu, réduit en poudre. Farine de froment, de seigle, d’orge, de maïs, de fèves. Un cataplasme de farine de graine de lin. Il se dit absolument de la Farine de blé. Acheter de la farine. Vous êtes tout blanc de farine. Farine blutée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • farine — nf. fa eûna (St Pancrace), FARNA (Albanais.001, Albertville.021, Annecy, Arvillard, Balme Si., Chambéry, Cordon.083, Marthod, Montagny Bozel, Montendry, Morzine, Peisey, Thônes), farnà (Saxel). E. : Coffre, Colle. A1) fleur de farine, farine… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • farine d'os — kaulų miltai statusas Aprobuotas sritis pašarai apibrėžtis Gaminys, gaunamas išdžiovinus ir sumalus šiltakraujų sausumos gyvūnų kaulus be riebalų. Jame neturi būti kailio, šerių, plunksnų, ragų, kanopų, odos, kraujo ir skrandžio bei vidurių… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.